Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Stéphanie PHILIPPOT GHESQUIERE

Psychologue clinicienne, psychothérapeute

Titulaire du DESS Psychologie Clinique et Pathologique de Paris 7 (Jussieu), du Diplôme Universitaire de Victimologie et d’Agressologie (Paris 13).
Forte d’une expérience de terrain (associations, services hospitaliers, institutions pluridisciplinaires) de plus de 10 ans auprès de populations en difficultés et d’une expérience d’écoutante de plusieurs années à un numéro vert d’aide, de soutien, de conseils et d’informations dans le domaine des addictions.

Formée dans le domaine des addictions, de la psychiatrie du sujet âgé et du handicap mental.

Intervient auprès des Adolescents, Adultes, Couples et Familles

Prestations proposées : consultation par téléphone, webcam et mail, déplacement à domicile (92/75/94)

Tél Conseil-Psy : 06 10 17 38 91
Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
@conseil-psy.fr


Siret 514 907 054 00027
Adeli 929305803 (numéro délivré par la D.D.A.S.S. qui valide l’usage du titre de Psychologue)

 
Thérapeutes partenaires

 

 Docteur Marie-Céline Bouché

Psychiatre / Pédo-psychiatre

Psychothérapeute

Consultation uniquement au cabinet : 9 rue Léon Vaudoyer 75007 PARIS

01.45.48.83.05

06.65.69.83.05

 
Sites partenaires :

 


Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Alcool et grossesse : des risques encore trop ignorés

 

Il est inquiétant de constater que trop peu de femmes en âge d’être mère sont conscientes des risques liés à la consommation d’alcool en cours de grossesse.


La majorité des femmes comprennent mal la recommandation d’abstinence et elles ne connaissent que très mal les éventuelles conséquences, de la consommation d’alcool pendant la grossesse, sur la santé de l’enfant à naître.

Pourtant, la majorité de ces femmes est informée, notamment grâce aux médias et aussi grâce à leur gynécologue, pendant le suivi de la grossesse.

Du côté des professionnels de santé, on remarque souvent qu’ils sont mal à l’aise pour aborder le sujet.

La consommation d’alcool pendant la grossesse reste encore un véritable tabou, notamment du fait du déni de l’alcoolisme féminin mais aussi le fait de ne pas vouloir culpabiliser ou heurter la femme enceinte. Cependant, la prise de conscience est réellement primordiale.

Plus rarement mais cela est dramatique, certains médecins seraient curieusement mal informés des risques et des conséquences de la consommation d’alcool pendant la grossesse, notamment le syndrome d’alcoolisation fœtale. Dans ce cas de figure, l’usage de l’alcool n’est pas clairement condamné.

On remarque que les femmes enceintes qui ne sont pas clairement informées, se tourneraient vers l’avis de leur mère. De fait, la consommation d’alcool est banalisée car pour la génération précédente, aucune prévention n’était faite. L’expérience personnelle familiale devient donc la théorie scientifique à laquelle va se référer la future maman.

Pourtant, les effets de l’alcool sur le bébé sont bien réels : retard de croissance, modification du périmètre crânien, troubles psychiques pour ne citer que ces conséquences…..

Alors, pendant la grossesse, dès que vous savez que vous êtes enceinte c’est ZERO ALCOOL !!!

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/06/dp060911.pdf

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy