Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Vers un nouvel équilibre (nerveux) ?

 

Les centres CeREN® (Centre de Rétablissement de l’Equilibre Nerveux) utilisent des technologies évolutives à la pointe de la recherche qui permettent de préserver ou de retrouver sa santé, une fonctionnalité et une vitalité optimales. Les exercices proposés basés sur la méthode Quertant®, permettent de dépister, d’atténuer voire de supprimer des troubles fondés sur le dysfonctionnement des centres nerveux régulateurs de la base du cerveau.

Aujourd’hui, pour parler de notre cerveau, on aborde principalement le fonctionnement de l’hémisphère droit ou gauche représentant les attitudes, les réflexes et comportements cartésiens ou artistiques de chacun d’entre nous.

Cependant, les dysfonctionnements physiologiques, les insomnies, les migraines, le déficit de l’attention ou encore l’irritabilité et le stress trouvent aussi leur point d’origine dans notre cerveau.

Le système nerveux constitue le point central d'interaction de tous les autres systèmes de l'organisme. C'est grâce à lui que l'on perçoit le monde extérieur par le biais de nos cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

C’est par lui également, que naissent et s'expriment nos émotions, et c'est lui encore qui collabore étroitement avec notre système immunitaire, dont le bon fonctionnement nous évite la plupart des maladies.

Notre cerveau se définit en deux zones distinctes : le Néocortex et les Centres Nerveux Régulateurs. Le néocortex, partie supérieure de notre cerveau, est le siège de la conscience. Les centres nerveux régulateurs, quant à eux, se situent à la base du cerveau. Ils sont le siège de toutes les actions qui se font naturellement, de manière inconsciente et involontaire, comme respirer, faire battre son coeur ou encore réguler ses hormones. Ce cerveau inconscient peut se dérégler et être à l’origine de problèmes autant physiologiques que comportementaux.

Nous sommes soumis chaque jour à des perturbateurs tels que :

mauvaise qualité de l'eau et de la nourriture,

polluants de l'air (Composés Organiques Volatils ou COV),

électrosmog (portables, ordinateurs, téléviseurs, micro-ondes),

stress divers et constants,

manque d'exercice (avec conséquences néfastes sur notre capacité à nous détoxifier via la lymphe),

troubles du sommeil,

Ces contraintes quotidiennes créent des dysfonctionnements importants pour notre capital-santé. Notre système immunitaire, principal garant de notre intégrité, de notre identité et de la qualité de vie, s'épuise constamment et ne peut plus neutraliser efficacement les agressions extérieures.

C'est pourquoi la prise en compte et l'entretien du système nerveux, conjointement au système immunitaire, sont essentiels à l'équilibre de notre organisme. Comme toute horloge mécanique biologique, le système nerveux peut donc se dérégler, par prédisposition héréditaire ou en cours de vie par accumulation de stress, surmenage ou à la suite de traumatismes. Ces modifications entraînent une multitude de dysfonctionnements alors que les organes restent parfois parfaitement sains.

Georges Quertant a pu déterminer différentes classes de troubles reflétant la «simple» expression de dysfonctionnements de nos centres nerveux :

Les troubles de la vie sensorielle : lorsque nos cinq sens engendrent des désordres comme la myopie, le strabisme, le bégaiement, la dyslexie, etc.

Les troubles neuro-végétatifs : la fatigue, la somnolence, la boulimie, les problèmes de digestion, de circulations sanguines, d’allergies, etc.

Les troubles de la vie psychique qui se caractérisent par des dysfonctionnements intellectuels allant des problèmes d’attention jusqu’aux angoisses, phobies, dépressions, etc.

La méthode mise en place par Georges Quertant (1894-1964) et utilisé au CeREN®, permet de mesurer, dépister et éliminer ces troubles nerveux latents ou déclarés autant chez l’adulte que chez l’enfant. Après plus de 25 ans de recherche et d’expérimentation, Georges Quertant a mis en évidence le lien direct entre le dérèglement des centres nerveux de la base du cerveau et le dérèglement de la fonction visuelle. Ce lien lui a permis de développer des instruments d’optiques et une méthode scientifique, la neuropédagogie, capable de détecter les troubles d’origine nerveuse et de rétablir définitivement l’équilibre nerveux des personnes touchées par des dérèglements qui ont leurs origines dans le système nerveux.

La mise en place d’une micro-gymnastique oculaire volontaire permet d’influer et de rétablir le bon fonctionnement du système nerveux. Cette approche thérapeutique a été largement confirmée au cours des années par les différentes découvertes majeures en neurophysiologie qui prouvèrent le lien direct entre les troubles neurologiques et l’activité oculaire.

Alliant la méthode thérapeutiques de Georges Quertant et les dernières découvertes en nutrition, en biophysique et protection du vivant, les centres CeREN® ont développé des techniques pluridisciplinaires au service d’un équilibre nerveux optimal.

 

Pour en savoir plus : http://www.equilibrenerveux.com/

 

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Qu'est ce que le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale ?

 

Le syndrome d'alcoolisation fœtale, conséquence de la consommation d'alcool durant la grossesse, est la première cause non génétique de handicap mental en France.


L'alcool est un produit toxique responsable de diverses complications et malformations regroupées sous le terme ETCAF, c’est à dire l’ Ensemble des Troubles Causés par l'Alcoolisation du Fœtus.

La conséquence la mieux connue et la plus typique est représentée par le Syndrome d'Alcoolisation Fœtale (SAF). Elle est la plus visible à la naissance mais pas forcément la plus grave si l'on considère les atteintes neurologiques.

Les formes moins apparentes sont désignées sous le terme : EAF, c’est à dire les Effets de l'Alcool sur le Fœtus et sont responsables de troubles neurologiques et comportementaux, qui aboutissent souvent à un échec scolaire et une exclusion sociale, suivant le degré de gravité. Ce terme d'EAF est utilisé pour définir les enfants ayant été exposés à l'alcool in utero et présentant seulement quelques caractéristiques du SAF : retard de croissance, malformations congénitales ou troubles du comportement ne survenant parfois que des années après la naissance ; l'alcool est alors considéré comme une des causes possibles des anomalies retrouvées chez l'enfant.

Le syndrome d’alcoolisation foetale apparaît chez les enfants nés de mères qui ont continué leur consommation d’alcool pendant leur grossesse. Parmi les anomalies fréquentes : le défaut de croissance (prénatal ou postnatal), la morphogénèse altérée, la déficience mentale et le faciès caractéristique – petits yeux et base aplatie du nez. On observe aussi une fine dysfonction motrice et des tremblements chez le nouveau né.

L'atteinte du cerveau est plus importante que l'atteinte du visage pour comprendre les conséquences de l'alcool in utero sur le bon développement de l'enfant. Les troubles neuro-comportementaux que présentent parfois les enfants sont sévères. Les risques de troubles secondaires sont eux plus importants et le devenir de ces enfants assez incertain !

Malgré une politique de prévention contre les dangers de la consommation d'alcool, une récente étude révèle que la notion d'abstinence n'est pas toujours bien comprise.
L’abstinence signifie « zéro » alcool. Même un verre, même une fois. Il semble évident pour certaines femmes de faire attention à leur alimentation par rapport à la listériose et la toxoplasmose. Alors faisons en sorte que l’alcool ne soit plus un tabou !!!

Si vous pensez avoir un problème avec votre consommation d’alcool, il est impératif, pour vous et votre bébé, de le signaler à votre médecin.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy