Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Osez... Ça change tout !

 

Ce que la science nous apprend pour une vie pleine de sensPierre PORTEVIN et Daniel KERRIGAN

Préface de Pierre Moorkens

Comment trouver le courage d’entreprendre les changements positifs auxquels nous aspirons ?

Changer de carrière ou de pays, entamer une conversation difficile avec un proche ou son patron, acquérir de nouvelles compétences, lancer ou au contraire abandonner un projet, s’engager pour une cause... Les changements positifs auxquels nous invite la vie constituent souvent des défis. Comment braver les risques, résister à la pression, dépasser les difficultés, les doutes, les découragements ?

Les vertus nécessaires s’appellent courage, audace, persévérance, résilience… La bonne nouvelle, c’est que nous en avons tous déjà fait preuve et que nous pouvons les développer.

Comment ? Les auteurs se sont appuyés sur des recherches récentes en psychologie et en neurosciences pour proposer une approche innovante et rigoureuse.

Complété de récits inspirants et d’exercices pratiques, ce guide nous offre des bases solides pour repousser nos limites, transformer les obstacles en opportunités et lever nos freins. Il nous aide à cultiver le courage au quotidien pour une vie riche de sens, de satisfaction et de bien-être.

 

Daniel J. KERRIGAN est diplômé summa cum laude en neurosciences et psychologie cognitive. Coach, diplômé de l’Institut Neuroleadership à Londres, et de l’Institute of Neurocognitivism, Daniel est passionné de leadership et de performance. Il est membre actif de l’association Toastmasters et copilote avec Pierre le projet DareDo.

Pierre PORTEVIN est lifecoach, conseiller en développement personnel et en stratégie. Formateur et conférencier, co-fondateur du projet DareDo, il est aussi l’auteur de « Mon meilleur ami… C’est moi - éloge et mode d’emploi de l’amitié avec soi-même ». Il s’implique dans différentes associaions accompagnant la mutation de notre société.

 

« Une méthode originale, efficace et novatrice pour oser enfin vivre pleinement »

 
Les Voies de la présence

Christopher PETERSON & Dominique PETERSON BESSIÈRE 

Peut-on distinguer le rôle de la personne, dissocier le professionnel de l’être humain ? Un livre pratique pour cultiver la pleine présence personnelle et professionnelle à travers le développement de nos quatre intelligences : corps, émotions, pensées et spiritualité.

La présence désigne cet état par lequel nous nous relions profondément à nous-mêmes, aux autres et au monde. Une qualité d’être qui bien souvent nécessite un changement de regard sur notre relation au corps, aux émotions, aux pensées et à la spiritualité.

Les coachs Christopher et Dominique Peterson font de la présence l’essence de leur pratique professionnelle et nous invitent à la vivre comme la capacité à puiser dans l’énergie personnelle et universelle.

Au-delà des outils pratiques pour aborder les individus et les groupes, les auteurs témoignent de la façon dont une compétence professionnelle est intimement liée à un travail personnel et surtout à une histoire de vie. Cette réflexion est d’autant plus vraie pour les professionnels de la relation d’aide (consultants, coachs, facilitateurs, formateurs) ou ayant des responsabilités (dirigeants, DRH, experts ou managers d’équipes) et qui, face à leur client, doivent être à la fois eux-mêmes et professionnels.

À la fois guide de santé complet et ouvrage pour les professionnels de l’accompagnement, ce livre invite le lecteur à découvrir que les voies de la présence sont innombrables et complémentaires : sophrologie, méditation, communication non violente, art du questionnement, jeu du Tao, Théorie U… Toutes doivent être sources d’émerveillement, de vitalité et de sagesse. 

Un livre incontournable pour les coachs et les facilitateurs qui veulent vivre et exercer leur métier en pleine conscience.

Parution : 22 septembre 2017

 
L’Explosion de la violence

 

Quand les individus pètent les plombs.e psychiatre Olivier Labouret nous livre un

La montée de la violence dans nos sociétés semble inexorable : aggravation des inégalités et de la compétition socio-professionnelle, contrôle sécuritaire et technologique accru des populations, progression des idéologies les plus intolérantes, passages à l’acte agressifs envers soi-même ou autrui, crimes de masse et attentats djihadistes...

Dans l’analyse de ces évènements dramatiques, la violence est systématiquement renvoyée vers la seule responsabilité des individus, alors même qu’elle obéit à des ressorts sociaux et systémiques. La hausse critique de cette violence, en ce début de XXIème siècle, n’est pas analysée pour elle-même en termes anthropologiques et historiques, comme nous y invite René Girard, mais est reléguée dans le champ individuel, voire psychologique. On assiste en effet à un phénomène général de psychiatrisation de la violence attribuant tout conflit au mental individuel. Est-ce à croire que ce phénomène serait détaché de toute réalité sociale ? Pourquoi est-ce l’individu, alors qu’il subit des formes de violence intenses et variées, qui pète toujours les plombs ? Pourquoi toute la violence se concentre-t-elle, se résout-elle, dans un passage à l’acte ?

L’auteur nous interroge sur les racines de cette violence : comment et pourquoi les explosions de violence individuelle, notamment à travers leur interprétation psychiatrique, traduisent-elles une violence plus globale qui se trouve être niée au passage ? psycho-politique original et accessible pourcomprendre les ressorts de la violence contemporaine.

Olivier LABOURET est un médecin psychiatre engagé. Au cours de trente années de pratique hospitalière, il a vécu de plein fouet l’évolution critique de la psychiatrie publique : la dégradation marchande, sécuritaire et scientiste de ce qui fondait son éthique et sa fonction sociale. Constatant que la psychiatrisation de tout passage à l’acte individuel dissimule une violence croissante du système socio-économique, il a finalement interrompu son activité professionnelle pour mieux lancer l’alerte. Il est l’auteur de La dérive idéologique de la psychiatrie : Quand le président se prend pour un psy, c’est la France qui devient folle (Erès, 2008) ), de Le nouvel ordre psychiatrique. Guerre économique et guerre psychologique (Erès, 2012) et le et co-auteur d’Être humain en système capitaliste? (Yves Michel, 2015).

 

Parution : 8 septembre 2017

 
LE MAITRE EST L'ENFANT

Un film d'Alexandre Mourot


sortie au cinéma le 27 septembre 2017

 

Alexandre Mourot, réalisateur et jeune père, décide d'aller tourner dans la classe des enfants de 3 à 6 ans de la plus ancienne école Montessori de France. Dans une salle accueillante, avec des fleurs, des fruits, beaucoup de matériel, Alexandre rencontre des enfants libres et heureux qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme. Le maître est très discret. Chacun lit, fait du pain et des divisions, rit ou dort en classe. Quelques enfants guident le réalisateur pendant une année pour comprendre cette magie, celle de l'autonomie et de l'estime de soiferments d'une société nouvelle de paix et de liberté pour laquelle Maria Montessori a tant œuvré.

 
EFT UN SEUL POINT POUR TOUT SOIGNER

Sarah Frachon

Une méthode rapide, simple et efficace avec des résultats remarquables en 21 jours.

L’EFT est une pratique psychocorporelle fondée par Gary Craig dont l’objectif est de soulager les douleurs tant au niveau émotionnel que psychologique, en « tapotant » avec l’index et le majeur certains points d’acupuncture situés sur le trajet des méridiens. En associant une phrase spécifique au tapotage, l’équilibre énergétique est rétabli et la douleur ou le problème disparaissent.

Après des années d’expérience sur elle-même et sur ses patients, l’auteure a découvert que la stimulation d’un seul point suffisait. Il s’agit du point thymus, autrement appelé « point sensible », qui se trouve au milieu de la poitrine, au-dessus des seins. Dans ce livre, vous allez découvrir comment traiter rapidement votre problématique avec le tapotage sur le thymus.

Que ce soit pour régler une problématique en amour ou avec vos enfants, pour vous libérer d’une phobie ou d’une addiction, cette nouvelle approche de l’EFT va vous permettre de tout soigner, sans avoir à multiplier les rondes sur tous les points usuels recommandés. Les scientifiques attestant qu’il faut 21 jours pour que le cerveau apprenne de nouveaux comportements, il est conseillé de pratiquer le tapotage associé à la problématique choisie pendant 21 jours pour s’en défaire à tout jamais !

Sarah Frachon avait une vie toute tracée dans le monde de l’entreprise familiale quand elle a vu sa trajectoire changer à 20 ans. Elle se retrouve paralysée et mettra plus de 10 ans de travail sur soi pour retrouver une mobilité normale. Formée aux thérapies brèves, de la programmation neuro linguistique (PNL) à l’hypnose Ericksonienne ou humaniste, de l’analyse freudienne au coaching de Frank Farelli avec la thérapie provocative, en passant par les techniques neuronales comme celles de Larry Nims, le NERTI (le Nettoyage Émotionnel

Rapide de Traumatismes), sans oublier les techniques de méditation, elle donne des consultations depuis plus de 25 ans et a réalisé plus de 250 vidéos d’EFT ; sa chaine Youtube et son site Internet sont des compléments incontournables à cet ouvrage.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 471

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Doudou perdu

 

Vous redoutez la perte du doudou de votre enfant. En fait, vous redoutez surtout sa réaction.


Cependant, cette perte est souvent la 1ère expérience de séparation que connaîtra votre enfant.
Ce premier traumatisme lui permettra de mieux supporter les séparations futures ou deuils futurs.

Si votre enfant perd son doudou, ne vous affolez pas pour lui trouver le frère jumeau. Soyez présent pour votre enfant, soutenez le, il en aura besoin. En effet, l’enfant réagira de façon différente selon son âge. Cette perte sera vécue dans la douleur vers 2 ans car l’attachement aux objets ou personnes est encore très fort à ce moment là. A contrario, vers 4 ans, quand l’autonomie est installée, votre enfant réagira avec plus de sérénité.

Si un jour votre enfant perd son doudou. Surtout, évitez de lui mentir, même si cela part d’une bonne intention. Ne lui dites pas que doudou est parti, ne culpabilisez pas l’enfant. Le mieux à faire est de dédramatiser, en soutenant et accompagnant votre enfant dans cette période délicate. Cela sera positif car cela posera de bonnes bases pour plus tard. Ecoutez sa peine et dites lui que le fait de perdre doudou est une chose qui arrive et que maman et papa sont là pour le câliner et l’aider à surmonter cette perte.

Il semble aussi important pour l’enfant de procéder à des recherches pour retrouver éventuellement ou en vain « doudou ». Il est primordial de prendre ce temps là avec votre enfant et de constater ensemble que doudou n’a pas été retrouvé. Cela permettra à votre enfant de faire son deuil petit à petit.

Ne vous précipitez pas pour remplacer le doudou perdu par un autre. Laissez cette liberté à votre enfant. Quand il se sentira prêt, il en réclamera ou en choisira un autre, ou pas. Car s’il n’est jamais prêt pour cela, tant pis, ce n’est pas grave.

Parfois, cette période délicate pour l’enfant est également difficile à vivre pour les parents car il n’est pas évident de voir son enfant confronté à un chagrin, à de la peine. Pourtant, cela fait partie du développement "classique". On ne peut, et heureusement, protéger les enfants de toute émotion négative, de tout imprévu. Alors, laissez votre enfant profiter de son doudou sans qu'il ne s'y attache de trop.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy