Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Kinésiologie pour enfants

Un manuel pratique pour faciliter le processus d’apprentissage des enfants, à l’école comme à la maison, et leur redonner le plaisir d’apprendre.

Vers l’âge de cinq ans, de nombreux enfants souffrent de stress, de troubles de l’attention et de la mémoire, ferments d’échec scolaire. De leur côté, les adultes qui les côtoient, parents, enseignants et professionnels de l’enfance, s’arrachent les cheveux pour leur redonner une soif d’apprendre naturelle et joyeuse.

La kinésiologie permet à l’enfant de mobiliser ses deux hémisphères cérébraux et de mieux associer son corps et son cerveau. Il est ainsi plus ouvert, réceptif et curieux de son environnement. Simultanément, il est capable de s’exprimer, d’écrire de façon créative, d’écouter et de penser en même temps, de faire ses propres expériences et de s’épanouir.

Ce livre propose de nombreux exercices illustrés qui mettent en action le corps (yeux, oreilles, muscles…) à travers des postures basées sur des mouvements naturels et qui permettent de tirer des bénéfices immédiats des techniques de base de la kinésiologie éducative : mouvements croisés, activités bilatérales, test musculaire, technique du « 8 paresseux »...

Des exercices concrets et ludiques, facile à mettre en place, pour un mieux-être dans la vie quotidienne des enfants.

Parution : 20 octobre 2017

 
La Petite Voix: 52 cartes de méditation

 

Laissez le hasard colorer votre journée !

Pour Eileen Caddy, chacun détient sa propre source de sagesse intérieure, la « petite voix ». Elle a consacré sa vie à encourager les gens à découvrir ce contact intérieur grâce à des méditations inspirées et ouvertes sur le monde, basées sur des valeurs spirituelles : l’amour, la paix, la joie, la gratitude, l’unité.

Déclinées à travers 4 thématiques (amour, joie, spiritualité et développement personnel), ces cartes vous délivrent des messages profonds, pratiques et irrésistibles dans un style simple et discret.

Elles vous rendent plus légers, plus optimistes, vous aide à rester centrés sur l’essentiel et à donner plus de sens à votre vie.

À votre rythme, découvrez ces méditations qui vous apporteront inspiration, paix, tranquillité et sérénité. Une voix intime et calme qui vous guidera chaque jour sur le chemin de votre vie.

« Ce que nous dit « la petite voix » est qu’il est facile, pour peu qu’on le veuille, de trouver un sens à notre vie et d’y rester fidèle, en sachant voir le meilleur.» 

Parufion le 13 octobre 2017Petite Voix,

Eileen Caddy était une jeune anglaise tout à fait ordinaire. Elle a su, en s’ouvrant à l’imprévu et en écoutant sa voix intérieure, faire de sa vie un chef d’oeuvre (la merveilleuse aventure qu’est Findhorn) et inspirer des millions de personnes à travers le livre «La Petite Voix». Elle nous a quittés le 13 décembre 2006.

 
Se libérer de ses comportements inconscients

Une approche pratique et accessible des mécanismes inconscients à l’origine de nos problématiques de vie.

Nous répondons sans le savoir à nos anciennes blessures par la mise en place inconsciente de programmes « palliatifs » qui nous enferment dans des cercles répétitifs en désaccord avec ce que nous sommes.

Comprendre les processus de construction des schémas de comportement qui pilotent nos existences est le premier pas, parfois percutant, qui permet de se relier davantage à soi.

Nous pouvons dès lors développer une conscience de nousmêmes plus présente pour ne plus subir notre vie, mais vivre davantage en adéquation avec ce que nous sommes.

À travers de nombreux exemples et cas pratiques, l’auteur nous aide à établir des liens entre notre passé et notre quotidien rendant tangibles et concrètes les différentes interactions qui sous-tendent nos difficultés de vie et notre évolution.

Elle propose diff érentes approches résolutives pour exprimer enfin pleinement ce que nous sommes : dans ce que nous manifestons, dans nos relations avec autrui, mais aussi avec nos enfants qui bénéficieront par cet éclairage d’une approche éducative pleinement adaptée à leur singularité.

Tissia LOUIS, infi rmière-anesthésiste, puis formatrice dans le secteur des soins hospitaliers et des approches énergétique, psychique et émotionnel des individus, écrivaine et conférencière, anime en France des séminaires de développement personnel et de formation en thérapies énergétiques et holistiques. Elle vit dans le Gard.

 

Parution Octobre 2017

 
La Joie: comment la vivre au quotidien

 

Découvrez les principes de La Démarche Appréciative

Envie de mettre de la joie dans votre quotidien ?

Dans ce livre, Jackie Kelm vous propose un programme de 28 jours avec 3 exercices quotidiens, simples et effi caces, pour apprécier chaque instant, changer votre regard sur ce qui vous entoure, être heureux.

Praticienne de référence, Jackie Kelm a adapté La Démarche Appréciative, initialement destinée aux organisations, à la vie personnelle en enrichissant cette approche avec les neurosciences, la psychologie positive et la loi d’attraction.

La Démarche Appréciative repose sur 5 principes :

 - Le Principe Constructionniste : changer ses interprétations pour changer sa vie

- Le Principe Poétique : chercher la joie là où elle existe vraiment

- Le Principe de Simultanéité : exploiter le pouvoir des questions

- Le Principe d’Anticipation : agir à partir d’un futur qui inspire

- Le Principe Positif : créer une spirale positive

L’auteur présente, dans son livre, une méthode structurée intégrant toutes ces idées orientées sur le positif en seulement trois exercices courts pour créer une joie durable: la liste d’appréciation, la question d’augmentation et l’exercice hebdomadaire de vision.

Elle partage, avec fraîcheur, son expérience, ses anecdotes, les résultats de son étude et les retours concrets des participants, et nous aide à trouver notre chemin vers la joie et à accéder au bonheur. 

Jackie KELM est auteur, conférencière et consultante en Démarche Appréciative depuis 1996. Elle a travaillé avec de nombreuses organisations dans le domaine du changement et du leadership. Elle a apporté une contribution notoire au monde de La Démarche Appréciative par un travail approfondi sur les principes à l’oeuvre dans cette démarche. 

www.appreciativeliving.com

 
La Joie: comment la vivre au quotidien

 

Découvrez les principes de La Démarche Appréciative

Envie de mettre de la joie dans votre quotidien ?

Dans ce livre, Jackie Kelm vous propose un programme de 28 jours avec 3 exercices quotidiens, simples et effi caces, pour apprécier chaque instant, changer votre regard sur ce qui vous entoure, être heureux.

Praticienne de référence, Jackie Kelm a adapté La Démarche Appréciative, initialement destinée aux organisations, à la vie personnelle en enrichissant cette approche avec les neurosciences, la psychologie positive et la loi d’attraction.

La Démarche Appréciative repose sur 5 principes :

 - Le Principe Constructionniste : changer ses interprétations pour changer sa vie

- Le Principe Poétique : chercher la joie là où elle existe vraiment

- Le Principe de Simultanéité : exploiter le pouvoir des questions

- Le Principe d’Anticipation : agir à partir d’un futur qui inspire

- Le Principe Positif : créer une spirale positive

L’auteur présente, dans son livre, une méthode structurée intégrant toutes ces idées orientées sur le positif en seulement trois exercices courts pour créer une joie durable: la liste d’appréciation, la question d’augmentation et l’exercice hebdomadaire de vision.

Elle partage, avec fraîcheur, son expérience, ses anecdotes, les résultats de son étude et les retours concrets des participants, et nous aide à trouver notre chemin vers la joie et à accéder au bonheur. 

Jackie KELM est auteur, conférencière et consultante en Démarche Appréciative depuis 1996. Elle a travaillé avec de nombreuses organisations dans le domaine du changement et du leadership. Elle a apporté une contribution notoire au monde de La Démarche Appréciative par un travail approfondi sur les principes à l’oeuvre dans cette démarche. 

www.appreciativeliving.com

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 471

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Le sommeil des tout-petits

Pourquoi votre bébé ne fait-il pas ses nuits ? Que faire si votre enfant n'arrive pas à s'endormir ou qu'il fait des cauchemars en pleine nuit ?


Le sommeil est important dès les premiers instants de la vie mais il met du temps à se mettre en place.

Quand ils viennent au monde, les nouveaux-nés passent la plus grande partie de leur temps les yeux fermés : 16 heures par jour en moyenne ! C'est le temps dont ils ont besoin pour mémoriser toutes les informations leur permettant une adaptation progressive à leur nouvel environnement. Leur développement affectif et intellectuel est donc intimement lié à la qualité de leur sommeil. Qui plus est l'hormone impliquée dans le contrôle de la taille et du poids est sécrétée à partir de 1 mois, pendant le sommeil.

Beaucoup de parents se demandent pourquoi leur bébé ne fait pas ses nuits ?

Si le nouveau né peut dormir n'importe quand et n'importe où, c'est parce qu'il n'est pas soumis aux mêmes rythmes de sommeil que l'adulte. Alors que nous dormons habituellement lorsque le soleil se couche, lui s'endort aussi bien le jour que la nuit. En fait, le rythme circadien, conditionné par l'alternance du jour et de la nuit, apparaît progressivement, vers 3 ou 4 mois. Il se façonne sous l'effet des variations de la lumière mais aussi de synchroniseurs sociaux : alternance du bruit et du silence, horaires fixés par les parents etc. Et plus l'enfant grandit, plus les cycles de son sommeil deviennent complexes. A la naissance, le sommeil se compose de deux phases de 50 minutes : le sommeil agité et le sommeil calme. Entre 1 et 6 mois, on en compte trois : le sommeil paradoxal (les rêves apparaissent), le sommeil lent, le sommeil lent profond. La durée d'ensommeillement diminue et les phases de réveils sont plus longues, généralement en fin d'après-midi et en début de soirée.

Plus tard, quand l’enfant grandit, le sommeil diminue et commence à se perturber.

Avec le temps, les enfants vont à l'école, ont des activités et font de moins en moins la sieste. Résultat : ils dorment de moins en moins. Entre 6 mois et 3 ans, la durée totale de sommeil, siestes comprises, diminue ainsi de 15 heures à 12 heures par jour. Alors que le besoin de sommeil, lui, ne faiblit pas ! A force, ce manque peut avoir des répercutions sur son quotidien, et par exemple sur sa concentration à l'école. C'est pour cela qu'il faut veiller à ce que l'enfant ne se couche pas trop tard le soir.

Il est important de créer un climat rassurant au moment où l'enfant va s'endormir.

S'il arrive que les enfants rencontrent des difficultés pour s'endormir, il s'agit souvent d'un problème de courte durée. La plupart du temps, un décalage entre le rythme imposé par les parents et les besoins de l'enfant en est la cause. Rien ne sert de dramatiser ! Chaque enfant a déjà son propre rythme, même au sein d'une même fratrie. Plutôt que de coucher l'enfant à une heure fixe, il faut essayer de trouver le moment où l'enfant montre des signes de fatigue (bâillements, paupières lourdes…). Et bien sûr créer un climat rassurant en lui racontant une histoire par exemple. Eventuellement il ne faut pas hésiter à en parler avec lui pour essayer de comprendre pourquoi il n'arrive pas à s'endormir. Cela suffit généralement à évacuer ses petites angoisses.

En ce qui concerne les terreurs nocturnes et cauchemars., il ne faut pas confondre ! Le premier trouble est très impressionnant : l'enfant se réveille terrorisé, en pleine nuit. Il hurle, s'agite dans tous les sens, transpire ! Au bout d'un moment, l'enfant se calme seul et se rendort. Mais à son réveil, il n'en garde aucun souvenir ! La raison ? Les terreurs nocturnes surviennent pendant les phases de sommeil lent profond. Rien ne sert donc de réveiller son enfant car celui-ci est endormi et n'a pas conscience de ce qui lui arrive. En revanche, l'enfant garde un souvenir plus traumatisant de ses cauchemars car ceux-ci se déclenchent en phase de sommeil paradoxal (sommeil plus léger). Lorsque l'enfant est trop angoissé, il parvient difficilement à se ré-endormir car il craint de retomber dans son cauchemar. Bien que les cauchemars soient fréquents, il ne faut pas les négliger et surtout rassurer les enfants.

Il peut arriver que votre enfant fasse des crises de somnambulisme. Ce trouble est observé entre 5 et 10 ans, il est plus spectaculaire, que grave. Le plus souvent, il disparaît d'ailleurs spontanément avec le temps. Il se manifeste par un " réveil " pendant les premières heures de la nuit. L'enfant se lève, peut s'habiller, sortir de sa chambre, marcher et revenir se coucher. Il est inutile de réveiller l'enfant mais il est important d'adopter certaines règles de sécurité : verrouiller les portes d'entrée et les fenêtres, éviter de faire dormir l'enfant sur un lit superposé, ou près d'un escalier, etc...

Souvent, les troubles du sommeil chez l’enfant correspondent à des périodes bien précises du développement et se régulent souvent facilement d’eux-mêmes. Si cela n’est pas le cas pour votre enfant, parlez en à votre pédiatre ou médecin de famille ou même à la PMI.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy