Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Se reconstruire après un burn-out

Les chemins de la résilience professionnelle.

Burn-out : le mot fait peur. L’épuisement mental est plus tabou dans notre société que l’épuisement physique. Il est aussi plus difficile à diagnostiquer car souvent dissimulé par de multiples paravents physiques. Il y a pourtant des moyens de le surmonter et de retrouver une vie professionnelle de qualité.

Un guide d’auto-coaching pour retrouver le chemin de l’entreprise

Se reconstruire après un burn-out propose les clés de ce travail de résilience professionnelle. L’auteure, spécialisée en gestion de carrières et en transitions professionnelles, a développé une démarche sur laquelle s’appuyer pour agir en fonction de sa situation personnelle : des premiers signaux d’alerte à la réinsertion dans le marché de l’emploi.

Sans théorie inutile, ce guide d’auto-coaching orienté solutions – qui intéressera également toute personne devant agir à titre professionnel pour la prévention de l’épuisement professionnel et/ou sa guérison, médecin, coach, manager, RH, psy – va bien au-delà des explications des causes du burn-out. Il aide le lecteur à distinguer et raviver ses ressources personnelles et à poser les jalons d’un retour solide et durable dans la vie professionnelle.

Des conseils et exercices basés sur l’expérience de personnes ayant vécu un burn-out

Sabine Bataille est sociologue, diplômée d'un DEA et du Master Travail et Développement Social (Paris-Dauphine) et est formée à la PNL, l'AT, la thérapie brève et l'intervention stratégique. Elle pilote des dispositifs RH de transfert de compétences pour de nombreuses entreprises et intervient également en conseil individuel pour l'APEC.

Dans le cadre de travaux de recherche sur les risques psycho-sociaux à Dauphine, elle a mené une enquête de 14 mois auprès de cadres ayant vécu un burn-out et a constaté que : « sans se connaître, bien qu’ayant des parcours différents, l’ensemble des personnes interviewées est passé par les mêmes étapes et a connu les mêmes questionnements. La reconstruction semble suivre un cheminement identique ».

À partir de là, elle a modélisé les étapes de la reconstruction de l’identité professionnelle post burn-out et d'un retour au travail. Ses travaux ont été récompensés par l'Anact (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail).

 
Les conduites à risque
 
Les conduites de risque, souvent nommées conduites à risque, sont des actes, répétés, qui mettent une personne aux prises avec les conséquences possibles d’un danger.
Dans une société qui développe de plus en plus une véritable phobie du risque, ces conduites ont de quoi surprendre, voire choquer ou fasciner.

Elles comportent deux modalités cliniques : les conduites qui visent le risque et celles qui le dénient.
Dans les premières, le risque est la condition nécessaire, l’objet de la conduite dans laquelle sont recherchés des sensations fortes, le jeu avec le danger et la mort : sports « à risque », conduite automobile « à risque », jeu, conduites sexuelles « à risque », roulette russe…
La dimension pathologique réside dans la fixité, la répétition et l’absence de maîtrise. Les secondes (risque dénié) sont avant tout des recherches de jouissance (toxicomanie, alcoolisme…) comportant un risque qui n’est pas l’objet visé par la conduite, mais subi (au risque de).

L’analyse psychopathologique privilégie l’intentionnalité, le rapport au risque et à ce qu’il représente, ses effets subjectifs. Ces conduites s’appuient sur une économie fondée sur la recherche de sensations, l’exaltation, le vertige, la jouissance… L’ouvrage analyse les questions du corps, des affects, des néo-pulsions, de l’agir, du Pharmakon, de l’ordalie, de l’identification, de la jouissance, de « l’économie (psychique) parallèle ».

Ce livre en faisant apparaître les dimensions sociétales, cognitives, psychanalytiques ouvre la réflexion sur ce qui est cherché à travers le risque et met l’accent sur la défaillance d’inscription symbolique.
 
Mes 100 aliments santé

Et les recettes pour les cuisiner 

Et si, pour être en bonne santé, il suffisait de bien manger ?

Aujourd’hui, les consommateurs cherchent à retrouver une alimentation saine et variée, fondée sur l’alternance des saisons et la recherche de saveurs authentiques. 

Au programme de cet ouvrage : 8 chapitres qui s’adaptent à votre rythme de vie et découvrez chacun des 100 aliments que vous devriez manger afin de prendre soin de votre santé, leurs bienfaits, comment les choisir et comment les cuisiner.  

Petits encas, déjeuners faciles à emporter, repas familiaux ou dîners entre amis… Laissez-vous convaincre par les recettes gourmandes et profitez au quotidien des bienfaits des meilleurs aliments pour votre santé.

L’auteur :

Glen Matten est un jeune nutritionniste anglais qui anime des émissions de TV en Grande-Bretagne.

 

 
Le régime anti-âge

 

Boostez votre capital jeunesse !

Pour lutter efficacement contre les effets du vieillissement, optez pour une alimentation appropriée.  

Grâce aux conseils d’une nutritionniste et naturopathe réputée, constituez-vous un placard anti-âge et choisissez parmi ses recettes pour cuisiner au quotidien. Profitez par exemple des bienfaits du curcuma, un puissant antiinflammatoire pour lutter contre la fatigue et rajeunir votre peau. Sélectionnez les meilleurs régulateurs hormonaux (aubergines, haricots rouges, quinoa...) pour réduire votre glycémie, lutter contre le stress et les désagréments liés à l’âge. Le régime anti-âge vous permet de faire un bilan de votre capital jeunesse en évaluant votre état de santé et vos besoins nutritionnels.

Ainsi, vous noterez et apprécierez rapidement de réels bienfaits comme une meilleure élasticité de la peau ou une amélioration de vos performances intellectuelles... Grâce au régime anti-âge, vous vous sentirez plus léger, plus jeune et moins stressé.

Alors, prêts pour une cure de jouvence et pour booster votre capital jeunesse ? 

L’auteur :

Elizabeth Peyton-Jones est diététicienne, naturopathe et herboriste. Elle dirige un cabinet de soins naturels réputé et très fréquenté à Londres.

En adoptant le régime anti-âge, ses patients se sentent rajeunis, plus dynamiques, ils améliorent de manière durable leur santé et leur apparence physique, et découvrent un sentiment de bien-être nouveau.

 
Devenez ce que vous êtes

ESF Editeur vous présente Devenez ce que vous êtes.  

 Ouvrage de Nicolas Proupain

Une méthode originale pour trouver sa voie 

 

Êtes-vous prêt pour votre vie ? Une vie dans laquelle vous servez vos aspirations en suivant votre voie et votre raison d’être ?

 

Se lever chaque jour en se disant que l’on fait ce que l’on aime, que l’on aime ce que l’on fait, et que l’on arrive à gagner sa vie avec sa passion : n’est-ce pas là le gage d’une existence réussie ?

Construire une vie pleinement satisfaisante, sans regrets et riche de sens, est à votre portée !

Fort de son expérience, l’auteur vous accompagne dans un parcours initiatique étonnant et dense en découvertes sur vous-même.

À l’aide d’exercices simples et d’outils innovants, vous trouverez concrètement ce pour quoi vous êtes fait. N’attendez plus pour prendre votre vie en main, pour exploiter vos talents et votre génie, pour devenir une personne qui se distingue des autres et qui rayonne. Osez-vous lancer dans cette aventure pour changer le cours de votre existence et en obtenir le meilleur…

 

Car vous tenez entre vos mains les clés de votre réussite !

Nicolas Proupain est titulaire d’un doctorat en chiropratique. Après des études à San Francisco, il exerce aux États-Unis et en Italie avant de s’installer en France. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et participe au magazine Entreprendre. Depuis près de 20 ans, il anime des formations sur le thème de « Trouver sa voie et sa raison d’être » ; il a accompagné plusieurs milliers de personnes. À partir de son expérience clinique et pédagogique internationale, il a élaboré une méthode originale, simple et appropriable par tous, qu’il vous livre dans cet ouvrage.

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 328

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

L'importance du jeu dans le développement psychique de l'enfant

 

Dans notre monde d’adultes, le jeu de l'enfant peut être considéré comme une simple occupation ou un simple divertissement.


Cependant, on sait que le jeu est la conduite privilégiée de l'enfant. Il s’agit d’un besoin profond de son être. Par le jeu, l'enfant se construit sur tous les plans : physique, affectif, mental et social.

Le jeu est un facteur de développement essentiel pour l'enfant. En effet, qu’il s’agisse d’une activité purement ludique (bébé qui laisse tomber sa cuillère pour jouir du bruit produit et du retour de la cuillère grâce à son entourage), de jeux symboliques où l'enfant se donne un rôle de personnage (« le papa et la maman », la princesse, la maîtresse d’école…), ou de jeux de règles (jeu de dames, balle au prisonnier, troc d’images...), tous favorisent et correspondent à une phase d’apprentissage de l’enfant. Chaque phase est essentielle à la construction de l’identité. Les jeux et la façon dont l’enfant y joue permettent d’ailleurs d’évaluer le niveau de développement moteur, intellectuel affectif et social de celui-ci.

Le jeu est un mode d’expression universel. Il précède le langage. En effet, avant même de savoir utiliser les mots, l’enfant communique ses sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs. Jeter un objet par terre, sourire à un personnage, déchirer un dessin, provoquer un accident ou une dispute, voilà autant de gestes que l’enfant utilise pour communiquer ce qu’il ressent. Le jeu est en quelque sorte le langage primaire de l’enfant.

Il ne faut pas oublier que le jeu n’a d'autre but que celui de procurer du plaisir à l’enfant. Or, le plaisir est le moteur de tout apprentissage réussi. Toute carence dans ce domaine peut donc avoir des conséquences très néfastes sur le développement de l’enfant. En ce sens, le jeu peut même constituer une forme de psychothérapie. Le jeu est pour l’enfant un moyen efficace et naturel d’évacuer ses angoisses et de surmonter ses peurs.

Le jeu permet à l’enfant de donner un sens à une situation et d’approfondir la compréhension qu’il en a. L’enfant découvre quels sont les objets, les personnes, les événements qui l’entourent et quels rapports ils entretiennent entre eux. A partir de cette connaissance des règles qui régissent son environnement, il apprend à interagir avec les objets et les personnes. Le jeu pose ainsi les bases de la capacité d’adaptation de l’enfant. Cela lui sera utile sa vie durant. Ainsi, par le jeu, l’enfant découvre le monde avec plaisir et développe ses propres stratégies d’action et d’adaptation.

Dans son jeu, l’enfant crée sa propre réalité, il la transforme et l’adapte à ses désirs. N’ayant pas de procédure propre ni de règles à suivre, il est le seul maître à bord. Il peut donner vie à tous les objets, se créer un ami imaginaire, faire bouger l’inanimé, faire pleurer les végétaux, faire parler les animaux, passer sans transition de l’époque de l’homme des cavernes à l’ère spatiale. L’enfant apprend ainsi lui-même à maîtriser les problèmes dès qu’ils arrivent. Il comprend ainsi qu’il peut maîtriser la réalité et influer sur son environnement.

A partir de l’âge de 7 ans, apparaissent les jeux de règles qui permettent à l'enfant d’établir le contact avec les autres. Il s'habitue ainsi à envisager le point de vue d'autrui et fait l'apprentissage de la vie sociale. C’est l’étape de socialisation. Lors de ces jeux, le joueur doit prévoir ce que vont faire ses coéquipiers et s'ajuster constamment à la situation. C’est ainsi que l’enfant apprend à prendre ses propres décisions, de façon autonome.

Cependant, attention aux activités demandant un apprentissage trop précoce pour l’enfant. Cela pourrait provoquer chez lui une réaction de saturation ou de désintérêt. Les spécialistes sont de plus en plus souvent confrontés à des parents trop soucieux de réussir leur métier de parents et qui soumettent l’enfant, trop tôt, à un surplus d’activités ou à des activités non appropriées à son âge. Cela entraîne souvent l’effet inverse de celui escompté par les parents.

Il est primordial de laisser l’enfant être un enfant…

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy