Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
La force de la Pleine Conscience

La force de la Pleine Conscience
Découvrez votre 5e clé énergétique

Ouvrage de Jean-Marc Parizet

Ce guide, concret et pratique, conduit vers la Pleine Conscience en apprenant tout d’abord à reprendre contact avec sa nature profonde à travers les quatre éléments naturels : le Feu (Action), l’Eau (Relation), l’Air (Liberté) et la Terre (Ancrage).

Un questionnaire inédit, le questionnaire SOEI, indique au lecteur son profil énergétique. Il lui montre comment équilibrer les énergies de ces 4 éléments naturels, connaître leurs lois, identifier les signaux d’alerte et trouver le juste fonctionnement énergétique. Ce chemin lui permet d’accéder à la Pleine Conscience, le cinquième élément – et énergie– au cœur de lui-même.

L’état de Pleine Conscience permet de vivre en toute plénitude le moment présent et de lui donner toute sa dimension. En puisant dans sa force, nous régénérons notre capacité d’agir et d’être, aptitude primordiale dans une société où notre énergie, sans cesse sollicitée, est précieuse. Il change la relation et permet de vivre autrement.

Moment présent, équilibre de vie, ressourcement énergétique, gestion du stress, expérience du flow trouvent ainsi leur cohérence à travers des clés, accessibles à tous,  proposées dans cet ouvrage.

Le livre montre clairement au lecteur comment s’ouvrir à la Pleine Conscience et lui offre les clés qui mène à un juste et harmonieux équilibre de vie, entre mobilisation des énergies et ressourcement durable.
 

Jean-Marc Parizet pratique la relation d’aide depuis une vingtaine d’années. Avant de créer Samyodis, ce diplômé de l’ESSEC a exercé différentes fonctions Finance et RH au sein d’entreprises puis s’est formé au coaching (certification CRC HEC). Il est à la fois coach de vie professionnelle et personnelle.

 
Les outils de l’intelligence collective

La favoriser, la comprendre, la stimuler

Ouvrage de Michel Moral et Florence Lamy 

Face aux défis des deux ou trois décennies à venir, l’intelligence collective est en mesure d’apporter performance, créativité et bien-être. Ce livre a pour ambition de donner une perspective de coach sur l’intelligence collective. Plus qu’un simple catalogue d’outils et de méthodes, il propose également une réflexion sur l’intelligence collective. Il est organisé en deux parties :

  • La première fait l’état de lieux et porte sur la notion d’intelligence en général, sur l’environnement des entreprises, les différentes approches et les recherches scientifiques consacrées à l’intelligence collective ; il décrit un exemple d’entreprise ayant mis sur pied une organisation de ce type.
  • La seconde porte sur les directions qu’il faut suivre avec des outils appropriés pour mener une organisation vers plus d’intelligence collective et en montre l’application à des équipes ou de plus grandes populations.

Très complet, ce guide clarifie la notion d’intelligence collective et montre concrètement comment la déployer. Michel Moral et Florence Lamy sont également les auteurs de : « Les outils du coach, bien les choisir, bien les organiser », sorti en 2011 chez InterEditions.

Michel Moral : Ingénieur et docteur en psychologie. Psychothérapeute, coach de dirigeant et d’équipes de direction depuis 2003, il a lui-même un long passé de dirigeant international en Europe de l’Est, Afrique et Moyen Orient. Auteur de plusieurs livres sur le coaching il est aussi formateur et superviseur de coachs. Membre actif de l’ICF (International Coach Federation), il est aussi membre du comité pédagogique du DESU coaching de Paris 8. Il intervient également au cycle de formation au coaching d’HEC, a participé à la construction du MBC Master of Business Coaching bilingue d’International Mozaik.

Florence Lamy : Coach et formatrice (dont Paris VIII), elle anime des formations aux techniques et aux outils pour les praticiens de la relation d’aide et intervient en France et au Maroc, notamment dans l’accompagnement des organisations en crise psychosociale.

 
Jetez vous à l'eau !

« Arrêtez de penser à changer votre vie, faites-le ! », voici comment résumer ce livre qui s’adresse à tous ceux qui désirent :

  • reprendre leur vie en main,
  • perdre du poids,
  • arrêter de fumer,
  • trouver l’âme sœur,
  • se sentir tout de suite plus jeune,
  • etc. etc. …

 

Rompant avec la thèse des ouvrages de développement personnel qui incite à penser différemment pour pouvoir commencer à transformer sa vie – un processus difficile, long et souvent inefficace– , Richard Wiseman s’appuie sur de multiples découvertes scientifiques pour inviter le lecteur à adopter une approche beaucoup plus rapide et simple.

Avec un  humour qui fait de son livre un bonheur de lecture et qui met à la portée de tous les découvertes, parfois surprenantes, de la science, l’auteur aux idées décapantes invite chacun d’entre nous à ne plus attendre pour obtenir ce à quoi nous aspirons et à libérer toutes les ressources ignorées que nous portons en nous. Grâce à ce livre, nous apprenons à oser,  à travers des exercices simples et révélateurs comme arracher les  pages  d’un livre !

Richard Wiseman : Professeur de psychologie à l’université du Herfordshire, spécialiste de renommée mondiale, auteur, entre autres, de Petit traité de bizarrologie, Dunod, 2009, Petites expériences extra-sensorielles Dunod, 2012 et Comment mettre la chance de votre côté – les 4 attitudes clés pour devenir un pro de la chance, InterEditions, 2012.

 

 
Espoir, aux Frontières de l'Irréparable

Livre que certains craignent de lire.
Pourquoi ? Car il ose décrire l’innommable.

Après avoir recueilli des confidences d’abus sexuels incestueux ou de personnes souvent très proches, Sylvie Castro décide de partir au front pour dire tout haut ce qui se fait tout bas. Sylvie Castro cherche à comprendre comment et pourquoi ces abus des plus faibles se répètent.

Etant donné que la parole des enfants est souvent bafouée, méprisée, niée, elle donne la parole aux adultes qu’ils sont devenus en espérant que cela permettra aux enfants d’aujourd’hui d’être mieux écoutés.

Dans ce périple, Sylvie Castro va aller de surprises en surprises, l’horreur n’a malheureusement pas de limite.

Au palmarès de l’injustice et des souffrances humaines, elle découvre les fonctionnements parfois fous des services sociaux ainsi que de la justice, laissant sur le carreau des familles démolies, cassées, broyées, anéanties.

En collaboration avec de nombreux amis et professionnels, une réflexion, des propositions vont apparaître. Dans l’espoir que d’autres se lèveront pour dépasser les tabous, regarder la vérité en face. Il est urgent de trouver les moyens de protéger enfin les plus faibles sans les séparer de ceux qu’ils aiment tout en soignant en profondeur cette humanité profondément malade. C’est un cri du cœur pour que l’humain revienne au devant de la scène dans ce qu’il a de meilleur.

Sa devise : « L’Amour est fait du désir de comprendre »

Sylvie Castro est également auteur de « L’Ecole, Enfer ou Paradis »

 
COLLOQUE : NOUVELLES SOLIDARITÉS, LE PARRAINAGE DE PROXIMITÉ

LE JEUDI 23 MAI 2013 À PARIS 

La Fondation pour l’Enfance, reconnue d’utilité publique, abrite des fondations et associations œuvrant pour l’enfance en difficulté. Pour l’année 2013, la Fondation a choisi de promouvoir le parrainage de proximité, vecteur efficace des nouvelles formes de cohésion sociale.

Dans ce cadre, la Fondation organise un colloque : « le parrainage de proximité : le lien qui aide l’enfant à se construire ». Cette Journée réunit les pouvoirs publics, des professionnels de l’aide à l’enfance, des acteurs du monde associatif, parents, parrains et jeunes pour échanger et témoigner sur leurs expériences. Elle sera ponctuée de débats et tables rondes et accueillera différentes personnalités.

Enfin, Anne-Aymone GISCARD d’ESTAING, Présidente d’honneur de la Fondation, annoncera les associations lauréates de l’appel à projets « parrainage de proximité » qui seront subventionnées à hauteur de 375 000 euros sur 3 ans.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE :

9h00 : Accueil

9h30 : Introduction par Marc GENOT, Président de la Fondation pour l’Enfance

9h50 : Ouverture par Romain LEVY, Maire-Adjoint de la Ville de Paris, en charge de la protection de l'enfance : "L’enfance en situation difficile, action publique et initiatives associatives"

10h15 : Une réponse : le parrainage de proximité, Anne-Valérie TRIBOULOT, Directrice Générale de France Parrainages : "Le parrainage, on en parle" : "Derrière les images, des chiffres et des faits" : quelques données tirées de l’expérience de France Parrainages

Table ronde avec des acteurs du parrainage de proximité : responsables d’antenne de parrainage de proximité, parrains/marraines, enfants parrainés devenu adultes, représentants ASE, parents d’enfant parrainé.

11h45 : Développons le Parrainage de Proximité !

Présentation des lauréats de l’appel à projet 2013 de la Fondation pour l’Enfance

Remise des prix aux lauréats par Anne-Aymone GISCARD d’ESTAING, Présidente d’honneur de la Fondation pour l’Enfance

 

12h20 : L’adhésion au réseau France Parrainages, par Jacques BELLET, Président de France Parrainages

14h00 : Le parrainage, un symptôme ? Docteur Aldo NAOURI

14h45 : Table Ronde : L'enfant en situation difficile : associer les bénévoles à l’action sociale, animée par Geneviève GUEYDAN, marraine, ex-directrice de la DASES Paris

16h20 : Marie DERAIN, Défenseure des enfants

16h45 : Discours de clôture par Dominique BERTINOTTI, ministre déléguée à la famille.

INFORMATIONS PRATIQUES :

Inscriptions : par téléphone : 01 43 90 63 10

En remplissant directement le formulaire sur le site Internet : http://www.fondation-enfance.org/nos-initiatives/colloques/inscription-colloque.html

Coût : 50 €

Immeuble Jacques Chaban-Delmas, Salle Victor Hugo

101 rue de l’Université, Paris – 7ème

Pour s’y rendre :

M° : lignes 12 (Assemblée nationale), 8 ou 13 (Invalides), RER C (Invalides)

Bus : 24, 63, 83, 84, 93, 94

Stationnement : parking public Esplanade des Invalides

 

SE MUNIR IMPÉRATIVEMENT D’UNE PIÈCE D’IDENTITÉ

 

 

 

Fondation pour l’Enfance

23 place Victor Hugo

94270 LE KREMLIN BICÊTRE

www.fondation-enfance.org

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 324

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Mort subite du nourrisson : comment limiter les risques

 

La mort subite est toujours la conséquence de plusieurs facteurs et c’est en éliminant ceux sur lesquels nous pouvons agir que nous réduirons son incidence.


- Il est important que le visage de bébé reste bien dégagé : il peut ainsi respirer facilement et mieux contrôler la température de son corps.

La première règle est donc de faire dormir bébé sur le dos pour lui dégager le visage. La position ventrale pendant le sommeil est maintenant bien identifiée comme facteur de risque, ainsi, il est fortement recommandé de coucher les nouveau-nés sur le dos. Ce simple conseil a permis de diminuer significativement le taux de MSN.
Professionnels et parents savent qu’il ne faut pas coucher le bébé sur le ventre mais beaucoup ont du mal à abandonner la position sur le côté, pourtant très instable car le bébé risque fort de basculer. Sauf avis médical contraire, couchez toujours votre bébé sur le dos, cette position est la plus adéquate et comporte le moins de risques de mort subite.
Il faut savoir que lorsqu’il est couché sur le dos, le poids de votre bébé repose sur sa colonne. Son nez, sa bouche et sa cage thoracique sont bien dégagés. Il est installé confortablement et respire facilement. En position dorsale, il peut réagir plus facilement à un éventuel problème durant son sommeil. Pour la plupart des bébés, la régurgitation ne pose pas plus de problèmes en position dorsale que dans une autre position.
Lorsqu’il est couché sur le ventre, le poids du bébé repose sur sa cage thoracique. Son nez et sa bouche sont presque contre le matelas, dans un espace exigu. L’air qu’il respire, est moins bien renouvelé et devient peu à peu vicié. Couché sur le ventre, votre enfant dort plus profondément. Il dort en quelque sorte trop bien. Il risque d’avoir plus de difficultés à réagir s’il éprouve un problème durant son sommeil.
La position «sur le côté» n’est pas non plus adéquate. Les coussins spéciaux vendus pour maintenir bébé dans cette position ne le protègent pas de la mort subite. Il existe toujours un risque que le bébé bascule sur le ventre. Lorsqu’ils viennent au monde, les bébés prématurés n’ont pas encore terminé leur développement. Certains prématurés sont couchés sur le ventre pour des raisons médicales. Ils sont dans ce cas sous surveillance constante. Dès que c’est possible, le personnel installe l’enfant sur le dos. C'est ainsi que, comme les autres enfants, les bébés prématurés rentrent à la maison habitués à dormir sur le dos.

Si vous craignez que son crâne s’aplatisse à force de rester sur le dos, déplacez régulièrement son lit ou son mobile pour qu’il regarde dans différentes directions.

Enfin, pensez à le positionner régulièrement sur le ventre lorsqu’il est éveillé. Il saura ainsi comment réagir lors de ses premiers retournements.

- Le second grand facteur de risque est le tabac. Personne ne doit fumer au domicile du bébé, y compris lors de son absence car des composés toxiques subsistent dans l’air pendant plusieurs heures.
Les bébés dont la maman fumait durant sa grossesse sont aussi plus à risque. Il faut savoir que le tabagisme de la mère et de l’entourage durant la grossesse et après la naissance accroît le risque de mort subite. Lorsque la future maman fume (tabagisme actif) ou se trouve dans un environnement enfumé (tabagisme passif), la fumée peut provoquer un manque d'oxygène dans l'utérus. Cela peut entraîner une naissance prématurée ou un nouveau-né de petit poids (moins de 1,5 kg).
De manière générale, le bébé risque d'être plus fragile et est exposé à des risques accrus de MSN. Ces conséquences sont directement liées à la quantité de cigarettes fumées. Alors, toute réduction du nombre de cigarettes fumées (tabagisme actif) et de fumée inhalée par la mère (tabagisme passif) réduit les risques de mort subite. Les futures mamans sont donc conseillées pour qu’elles arrêtent de fumer ou qu’elles réduisent au maximum leur consommation de cigarettes. Placé dans un environnement «enfumé», votre bébé est exposé non seulement à une augmentation des risques de MSN mais également à des risques au niveau respiratoire, à des bronchites chroniques…
De plus, fumer pendant l’allaitement est également nocif pour le bébé. Ne fumez pas en sa présence, et évitez-lui les endroits enfumés. Aérez la chambre matin et soir et interdisez que l’on fume à l’intérieur de la maison.
Si vous fumez alors que vous allaitez, évitez de fumer durant l'heure qui précède la tétée.

- Il faut faire attention à la température dans la chambre du bébé. La température idéale pour la chambre est de 18°C ou 20°C maximum selon son âge. Un bébé a du mal à réguler sa température corporelle. Il aura plus de difficulté à faire chuter sa température s’il fait trop chaud dans sa chambre, qu’à l’élever un peu s’il y fait frais. Les données de recherches laissent entendre que l’excès de chaleur (trop de vêtements, literie pesante, pièce surchauffée) pourrait accroître le risque de Mort Subite. Si vous vous inquiétez que votre bébé prenne froid durant la nuit, sachez que, selon la saison, une turbulette ou un pyjama sont suffisants pour que bébé reste confortable.

- Les conditions de couchage sont également primordiales. Pour dormir, installez votre enfant dans un sac de couchage bien adapté à sa taille et à la saison. Au niveau du couchage, un lit à barreaux (ceux-ci ne devant pas être trop espacés), un matelas ferme aux dimensions exactes du lit (bébé pouvant se coincer entre les parois et un matelas inadapté) , un drap housse et une turbulette suffisent.
En théorie les spécialistes disent : pas de couverture avant 9 mois. Pas d'oreiller avant que votre enfant ne sache le positionner, vers 2 à 3 ans. Ainsi, n’utilisez pas d’oreiller, de couette, de couvertures ou tout autre élément qui peuvent l’étouffer s’il s’y entortille ou y enfouit son visage. La turbulette (ou gigoteuse) limite ces risques. Choisissez-la adaptée à la saison et à la taille du bébé, les nourrissons risquant de " rouler " au fond de modèles trop larges. Évitez le tour de lit ou choisissez le fin et placez-le à l’extérieur.
Les peluches ne sont pas indispensables, surtout les premiers mois. Vous pouvez toutefois en laisser une si elle est petite et sans poils.
Ne laissez jamais votre bébé dormir dans un lit d’adulte, qu’il soit seul ou avec vous. Vous pouvez placer son lit près du vôtre si vous souhaitez le garder près de vous ou si vous êtes trop fatiguée pour le ramener dans sa chambre la nuit quand vous allaitez.

Chez des amis, ne bricolez pas de couchage occasionnel. Utilisez un lit parapluie (lit pliant) où il sera en sécurité, sans rajouter de matelas mou. Si l’enfant est gardé, rappelez par écrit les précautions à prendre et exigez de voir dans quel lit il va dormir.

Ne le laissez pas non plus dormir trop longtemps dans son siège auto rigide.

Méfiez-vous aussi des changements de rythme (longs trajets en voiture, fêtes familiales…) et respectez les heures habituelles de sieste et de repas. D’autres éléments, tels les infections qui fragilisent l’enfant, sont plus difficiles à maîtriser..
Alors essayons de maîtriser ce qui peut l’être pour éviter tout drame.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy