Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Autisme - Les raisons d'espérer - Les pistes pour de nouveaux traitements

 

Dr Lenois Michel

L'autisme est un syndrome caractérisé essentiellement par une altération des compétences sociales, des difficultés de communication, des troubles du comportement, un attachement fort aux habitudes et, parfois, des aptitudes intellectuelles exceptionnelles dans le cas d'un autisme de haut niveau ou du syndrome d'Asperger.

Les causes de l'autisme sont encore mal connues : un fort facteur génétique est certain, mais des causes environnementales jouent aussi un rôle, d'où sa fréquence de plus en plus grande dans les pays développés. L'autisme ne se guérit malheureusement pas mais on peut en atténuer les symptômes.

Si la psychanalyse ou le packing n'ont pas fait leur preuve chez les enfants autistes, depuis quelques années, les thérapies qui se sont avérées les plus efficaces visent à améliorer les compétences sociales et la communication.

Dans les années à venir, des traitements innovants et en cours de développement peuvent révolutionner la prise en charge de l'autisme : des produits comme le bumétanide et l'ocytocine en spray, tout à fait prometteurs, seront sans doute disponibles prochainement une fois leur potentiel thérapeutique confirmé par des travaux complémentaires.

Ce livre fait le point sur les traitements actuels et ceux du futur.

 
Cinq clefs essentielles pour réussir votre entretien de recrutement

 

Le retour des vacances souvent synonyme de nouveau départ, de changement sur le plan professionnel. Selon une étude Ipsos commandée par Invisalign, 82% des recruteurs choisissentdes candidats souriants*.

Partant de ce constat, Invisalign, leader dans l’orthodontie transparente pour adultes, a demandé à Eric Goulard, expert en communication non verbale, 5 clefs pour réussir son entretiende recrutement avec le sourire !

- Faire une bonne première impression dès le depart

De nombreux candidats ont tendanceà oublier qu’un entretien de recrutement démarre quelques jours avant la date programmée. C’est lors du premier contact avec un collaborateur de l’entreprise que vous devez mettre toutes les billes de votre côté.

Conseil — Le sourire s’entend aussi au téléphone, ce sera donc important que votre interlocuteur perçoive que vous êtes souriant.

- Transmettez des émotions positives

Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde. Les relations humaines ont une importance considérable dans le succès d’une équipe. Votre sourire pourra faire la différence.

Conseil —Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde.

- Restez calme en toute circonstance

Vos gestes, les fluctuations de votre voixet les mots que vous utiliserez renseigneront votre interlocuteur sur l’évolution du niveau de stress. Les tensions, incertitudes et inconforts sont visibles. Alors, essayer d’être calme et détendu du début à la fin de l’entretien.

Conseil —Dès votre entrée dans l’entreprise, soyez souriant, gardez des gestes souples et relativement lents. Évitez aussi les auto-contacts et toutes les manipulations d’objets. Votre bague, votre montre, ou les boutons de votre chemise ne sont pas des jouets ni des accessoires antistress.

- Mettez vous à l’aise dès le début de l’entretien

Ce conseil fait souvent sourire les candidats, car ils imaginent s’installer dans le bureau du recruteur comme s’ils étaient dans le leur. Il est important de comprendre que le DRH recherche un futur collaborateur, c’est-à-dire une personne qui représentera au mieux l’entreprise chez ses clients et qui sera transmetteur de valeurs.

Conseil —Soyez décontracté et souvenez-vousque les émotions sont visibles et fortement contagieuses.

- Parlez simplement

Utilisez des mots simples, des phrases courtes, claires, précises. Évitez les mots compliqués et le jargon que votre interlocuteur pourrait ne pas comprendre. Cela pourrait créer chez lui un inconfort et déboucher sur des émotions négatives à votre égard. Au contraire, montrez-vous simple à comprendre et accessible pour tous. Vous êtes un professionnel, alors vous êtes capable de bien communiquer en utilisant les bonnes techniques pour faire passer votre message et rassurer votre interlocuteur.

Conseil —Parlez calmement et posément. Essayez de garder toujours le même débit et rythme de parole. C’est ainsi que vous rassurerez votre interlocuteur.

 
Journée mondiale des personnes âgées : une nouvelle initiative pour lutter contre la solitude

Chaque année, le 1er octobre est l’occasion de faire le bilan sur la situation des droits des personnes âgées en termes d’indépendance, de participation, d’épanouissement personnel et de dignité de la personne.

L’année dernière, une nouvelle initiative contribuant à améliorer l’épanouissement personnel des seniors a été créée. Partant du principe que beaucoup de séniors s’isolent à partir du moment où ils ont des difficultés à se déplacer, ou lorsqu’ils perdent un conjoint, des parents, des amis, il leur est difficile de faire de nouvelles rencontres, la société Dire et d’aujourd’hui a eu l’idée d’organiser des réunions de seniors au téléphone. Ainsi chacun peut y participer en toute autonomie. Ces réunions regroupent jusqu’à six seniors qui partagent les mêmes centres d’intérêts. Une fois par semaine, une animatrice appelle chaque participant et anime la réunion autour du sujet choisi. On se rend compte que les abonnés attendent avec impatience ce rendez-vous et qu’ils ont profité de la semaine pour réfléchir sur le sujet, faire des recherches afin de participer activement à la discussion. L’animatrice donne la parole à tous et permet à chacun d’exprimer ce qu’il a envie.

Quels que soient les arguments abordés, on retrouve les mêmes constantes d’une conversation à l’autre :
- Un respect total des autres,
- Une écoute privilégiée ;
- Une curiosité d’apprendre et de découvrir ;
- Une envie de partager des expériences personnelles passées ou actuelles ;
- Un sentiment d’appartenance au groupe ;
- Un besoin de demander des avis /conseils aux autres et se dire qu’ils ne sont pas seuls à vivre la même chose.

Chaque conversation est une ouverture sur l’extérieur en toute sécurité. Elle ne s’arrête pas quand la personne raccroche mais beaucoup la continue avec leurs proches. Elle s’inscrit dans leur quotidien et leur permet de prendre une nouvelle place dans leur entourage, d’être plus actifs.

Pour participer à ces discussions, il suffit de s’abonner à un club (39€ ou 59€ par mois en fonction de la fréquence des rendez-vous) sur le site www.direetdaujourdhui.fr ou en téléphonant au 04 81 68 11 96.

 
La Faim du petit poids

 

Chroniques Anorexiques  
Alexia Savey - Préface de Marina Carrère d'Encausse

Alexia Savey, 18 ans, est anorexique depuis cinq ans, son combat contre cette "hideuse méduse" passe par l’écriture et le dessin. Dans ces "Chroniques Anorexiques" elle décrit et explique les symptômes de sa maladie, ses conséquences ainsi que les mécanismes physiques et psychiques qui la caractérisent. Or, si  elle a commencé cette guerre contre l’anorexie pour elle-même, elle souhaite aussi se battre, à travers ce livre à la première personne, pour faire évoluer la vision de cette maladie cruelle, ainsi que sa prise en charge, et pourquoi pas l’approche thérapeutique dont elle connaît trop bien les effets... comme les limites.
Un témoignage rare, une véritable analyse clinique parfaitement documentée, vécue de l’intérieur. L’auteure  a ainsi particulièrement  bien compris les raisons de son mal et l’impuissance du corps médical en la matière, lequel continue de croire qu’il suffit de nourrir l’anorexique pour le guérir. Tout en expliquant  qu’on  n’en guérit jamais, en réalité.

Tantôt sombre, tantôt pleine d’espoir, l’écriture syncopée nous plonge presque immédiatement dans une sorte de transe, irrésistible, étouffante même parfois.
On ne lit plus Alexia, on devient Alexia, par la magie et le rythme hypnotique de mots qui viennent des tripes. Véritable radiographie de son état intérieur, sa prose rythmée donne forme et vie à l’anorexie, la transformant tantôt en monstre, tantôt en double maléfique de l’auteure, suggérant même parfois une entité de substitution à ce père jamais connu.

 
Ce livre, est aussi :
 

 • Un livre-démonstration pour comprendre ce qu’est vraiment l’anorexie mentale.
 
• Un livre-thérapie pour la jeune écrivain en devenir dont on ne peut que ressentir le puissant souffle littéraire.
 
• Un livre-soutien propre à porter la voix des anorexiques, mais aussi de tous ceux qui, confrontés ou non à la maladie chez un proche, se trouvent souvent désemparés par des comportements qu’ils ne comprennent pas.Un livre-document qui expose avec intelligence et sensibilité tout ce que l’anorexie engendre comme contraintes, décortiquant l’am- biguïté des rapports conflictuels avec soi-même comme avec les autres dans une quête perpétuelle et inassouvie d’amour, révélant aussi la masse de souffrance physique et psychique ressentie par l’anorexique qui refuse pourtant l’idée qu’il est malade.
• Un livre-référence enfin, qui propose de vraies pistes de réflexion et des suggestions pour une meilleure prise en charge de cette pathologie  parfaitement réelle, véritable cancer de l’âme dont  le malade n’est ni coupable ni même responsable, en dépit de ce que la plupart des gens, médecins et psys compris (!) auraient tendance à croire.

 
Le Gorille invisible

 


Quand nos intuitions nous jouent des tours


Il y a une douzaine d'années, Christopher Chabris et Daniel Simons ont mené une expérience simple avec leurs étudiants : ils leur ont fait compter les passes que se faisaient les membres d’une équipe sportive sur une vidéo où avait subrepticement été insérée une personne déguisée en gorille. À leur grande surprise, ils se sont rendus compte que, trop occupés par le comptage des passes, la moitié des participants ne l’avaient pas vue ! Le gorille était resté… invisible. Regarder n’est pas voir… Pas plus que convoquer un souvenir n’est se souvenir exactement de ce qu’il s’est passé… Vous pensez avoir gardé un souvenir ultra exact de « votre » 11 Septembre 2001 ? Détrompez-vous… 
Cette expérience, devenue l'une des expériences de psychologie les plus célèbres au monde, met en évidence à quel point notre esprit est victime d’illusions de toutes sortes : chaque fois que nous téléphonons en conduisant et que nous sommes persuadés que nous faisons toujours attention à la route devant nous ; chaque fois que nous présumons que quelqu'un qui ne se souvient pas bien de son passé ment ; chaque fois que nous choisissons un chef d'équipe parce que cette personne semble être plus sûre d'elle que les autres… Nous avons l’impression de savoir comment notre esprit fonctionne alors qu’en fait nous n'en avons souvent… aucune idée ! Ce livre met l’accent sur l’impact de ces illusions sur notre vie quotidienne – avec des implications pour la société tout entière – et sur la façon d’y remédier par une meilleure compréhension du fonctionnement de notre esprit.

Christopher Chabris et Daniel Simmons sont tous deux des psychologues spécialisés en sciences de la cognition. 

A paraître le 21 octobre 2015

 

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 394

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Alcool pendant la grossesse

Une étude de l'Inserm sur le sujet "Grossesse et alcool" publiée le 8 décembre 2010,  montre qu'en France, un quart des femmes enceintes continueraient de boire durant leur grossesse.

La consommation d'alcool pendant la grossesse fait partie de tous les débats. D'ailleurs, depuis trois ans, les bouteilles d'alcool se sont vues habillées d'un nouveau pictogramme : celui d'une femme enceinte un verre à la main, le tout barré.

Le gouvernement a également, ces dernières années, mis en place plusieurs campagnes d'information et de sensibilisation, afin que le message "zéro alcool pendant la grossesse" soit suivi par la majorité des femmes enceintes. Cependant, les résultats ne sont pas probants. D4ailleurs, un nouveau rapport sur le sujet montre qu'un quart des Françaises enceintes continueraient à boire durant la grossesse, dont 6% avec excès, soit plus de deux verres par jour.

Lors d'un colloque de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, le professeur Mickaël Naassila a expliqué qu'un bébé exposé à l'alcool durant la période de gestation de la mère peut naitre avec des particularités physiques au niveau du visage, avec des déficiences mentales, le syndrome d'alcoolisation fœtale ou des malformations organiques.
Le spécialiste a ajouté que "de nombreux enfants chez qui on détecte, à l’âge scolaire, des problèmes d’hyperactivité, de déficits d’attention, de troubles du comportement sont en fait des enfants dont la mère a consommé de l’alcool enceinte. C'est d'autant plus délicat que le problème ne se voit pas à la naissance".

Le Dr Chabrolle, spécialiste du Syndrome d'alcoolisation fœtale, explique quant à lui que "les pictogrammes, c’est bien. Mais le vrai problème, c’est que l’alcool est un sujet complètement tabou en France. Les gynécologues n’abordent pas assez le sujet avec leurs patientes. Il faut mieux les former à repérer la consommation d’alcool chez les futures mères. Un seul verre fait courir un risque au bébé (...) le cerveau du fœtus est l’organe le plus sensible à l’alcool, car il se développe pendant neuf mois, alors que les autres organes se forment au premier trimestre".

Il serait temps que l'information passe au niveau de la prévention.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy