Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Dites oui à la pleine confiance

 

Se réaliser est un défi de chaque instant. Entre les coups durs que ne manque jamais de nous porter la vie, le regard pesant qui peut être celui d'un entourage toxique et les freins que nous nous imposons, réussir à concrétiser ses rêves est une véritable gageure. Pour y parvenir, il s'avère indispensable de se doter d'une méthode pour devenir chaque jour une meilleure version de soi-même.

Christophe Médici est créateur de la méthode Haute Qualité Relationnelle® dont l'enjeu est de communiquer sainement, dans notre rapport aux autres comme à soi. Il insiste, dans cet ouvrage, sur l'importance de la confiance en soi, cet élan primordial vers la réussite de toute entreprise personnelle.

La Pleine Confiance® est un moyen d'améliorer les performances sur tous les plans de l'existence. Elle repose sur cinq piliers édifiés grâce aux apports des sciences comportementales. En proposant des outils concrets pour une relation optimale de confiance, l'auteur nous encourage à quitter la zone de confort pour la zone de progrès, à impulser un nécessaire changement pour aller à la conquête de nous-mêmes. Plusieurs questionnaires émaillant l'ouvrage permettront de faire le point dans l'avancement de cette quête.

Cette méthode simple de psychologie positive s'appuie sur des exercices à pratiquer du matin au soir. Sous la forme du défi des 101 jours, Christophe Médici nous invite à mettre en application les principes de la Pleine Confiance® pour en ressentir les bénéfices au quotidien. Plusieurs conseils en fin d'ouvrage permettront à cette confiance apprivoisée de s'ancrer dans une dynamique vertueuse et durable.

 
Comment gérer facilement vos contrariétés

Bien souvent, la réalité à laquelle nous sommes confrontés génère des souffrances. Certaines contrariétés naissent au quotidien sous la forme ordinaire du stress, quand d'autres, plus lourdes, sont induites par des événements particuliers.

Pour Emmanuel Piquemal, ces contrariétés, dans leur pluralité, trouvent leur racine dans un seul et même phénomène : le décalage qu'il existe entre ce que nous attendons de la vie et ce qu'elle nous offre finalement. Pour pallier ce déséquilibre, source de tous les maux, l'auteur nous invite à cultiver ""l'Harmonie des Deux Mondes"", qui, une fois érigée en principe, nous conduira à faire correspondre notre monde intérieur et le monde extérieur de manière optimale.

Pour y parvenir le plus naturellement possible, l'auteur a créé un outil dédié, l'Harmoniseur. Simple et rapide, il s'adapte à chaque personne et dans toutes les situations, sous la forme d'une question-clé accessible à tous, adultes et enfants. Comme tout change, en nous comme partout autour de nous, nous devons prendre conscience de l'impermanence du monde. Dans ce cadre mouvant, il devient impératif de faire preuve de souplesse pour s'adapter à notre environnement ou pour faire en sorte que celui-ci puisse s'adapter à nous.

Le lâcher-prise et le compromis deviennent alors nos meilleurs alliés dans la quête de l'harmonie.

 
Les ondes nocives : les solutions pour se protéger des ondes ... ABC

Nous baignons en permanence dans un univers où circulent toutes sortes d'ondes : gravitationnelles, magnétiques, sonores, sismiques, telluriques et électromagnétiques. Or, nous nous demandons souvent si cette « pollution électromagnétique » (ou « electrosmog » comme disent les Anglo-Saxons) est réellement nocive pour notre santé.

À chaque fois que nous utilisons notre téléphone portable en liaison avec une antenne-relais, que nous connectons notre ordinateur ou notre Smartphone à une borne Wi-Fi, que nous cuisinons sur une plaque à induction ou au four à micro-ondes, ces appareils dits « connectés » ou truffés d'électronique émettent des ondes électromagnétiques artificielles qu'on ne trouve pas dans la nature.

De plus en plus de chercheurs du monde entier estiment que ces ondes ne seraient pas étrangères à l'apparition de symptômes comme le syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques, responsable de l'apparition d'une nouvelle catégorie de malades : les « électrosensibles ». Certains scientifiques tirent même la sonnette d'alarme, affirmant que ces ondes causeraient des cancers ou d'autres maladies graves. D'autres, cependant, affirment qu'elles ne présentent aucun danger.

Ce livre, après avoir analysé les différentes ondes auxquelles nous sommes exposés, fait le point sur leurs éventuels risques pour la santé en s'appuyant sur des études scientifiques et des faits relayés dans la presse et présente les différents moyens de s'en protéger.

 
L'essence sacrée du Reiki

Bien plus qu'une technique de soin ordinaire, le Reiki est un véritable art de vivre et un chemin complet d'épanouissement spirituel. La méthode du Reiki est en soit très efficace mais c'est l'attitude intérieure du praticien, sa motivation profonde ainsi que la qualité de sa présence, qui donnent à cette approche son véritable sens.

Le Reiki devient ainsi une source de transformation intérieure, une voie d'accomplissement authentique et une pratique profonde d'éveil spirituel, pour soi-même et le bien d'autrui.

Dans ce nouvel ouvrage, Patrice Gros traite plus particulièrement de la dimension interne et méditative du Reiki. Faisant le lien entre le Reiki et l'énergétique chinoise, l'auteur donne des pistes pour se relier à ces principes de vie.

Il décrit également quelques postures pour une pratique quotidienne. Selon l'enseignement du Reiki, chaque être possède un potentiel de guérison, d'éveil, de sagesse, de bonté aimante et de force intérieure. Or, ce potentiel est terni par de nombreux voiles mais ces facteurs perturbateurs sont progressivement purifiés, puis dissipés par une pratique régulière du Reiki. Ainsi, nos qualités spirituelles naturelles peuvent alors s'épanouir librement.

 
De mémoire indienne - En quête d'une vision

« De mémoire indienne est une oeuvre singulièrement belle, dont le pouvoir d'envoûtement captive l'esprit longtemps après sa lecture. [...]

Drôle, rigoureuse et authentique à la fois, l'autobiographie de Lame Deer est un témoignage capital sur la belle santé morale et l'esprit de subversion d'un peuple face aux valeurs que les wasichus, les Blancs, lui ont imposées. » Pierrette Désy - ""La Quinzaine littéraire"".

Plus d'une trentaine d'années après sa première édition en version française, ces mémoires d'avenir, devenues un classique plus que jamais d'actualité, demandaient à être revisitées. ""En quête d'une vision"" est une nouvelle traduction actualisée de la version d'origine ""Seeker of visions"" publiée aux États-Unis en 1972.

Nourrie des intuitions remarquables de Lame Deer, cette histoire ethnographique empreinte d'humour est aussi une parole, une pierre et un feu tendus aux nouvelles générations de toutes les directions...

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 454

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

LE JEU DE LA BOBINE (FREUD)

 

Le jeu de la bobine (ou "Fort/Da") a été décrit par Freud dans "Au-delà du principe de plaisir" (1920).


Le jeu a une fonction symbolique. Il ne montre pas la réalité objective que vit l'enfant mais la réalité psychique. Le jeu est un moyen d'accès au vécu psychique de l'enfant.

Lorsqu’on veut parler des jeux d’enfants, comment ne pas évoquer le « fort-da » ou jeu de la bobine observé par Freud chez un petit enfant de son entourage.
L’enfant passait son temps à jeter au loin ses jouets, sous le lit, etc. En même temps, il prononçait le son prolongé « o-o-o-o-o » qui est l’ébauche du mot « fort « (« loin » en allemand).
Un jour, Freud observa également chez le même enfant un jeu plus complet. Il le vit jouer avec une bobine en bois entourée d’une ficelle. L’enfant jetait la bobine par-dessus son lit derrière les rideaux où elle disparaissait, tout en s’écriant et prononçant le même son « o-o-o-o » puis l’enfant tirait sur la ficelle pour faire réapparaître la bobine et la ramenait à lui en s’exclamant « Da ! » (« là »).

Freud relie alors ces jeux à la situation de l’enfant à cette période : une période où sa mère s’absentait pendant de longues heures. Le jeu symboliserait ainsi la disparition et la réapparition de la mère .

Freud a interprété ce jeu de « disparition-retour » comme une manière pour l’enfant de mettre en scène les disparitions et retours de sa mère et par là même de devenir actif par rapport à cet événement au lieu de simplement le subir.

Freud a donné un sens profond à ce jeu du « fort-da » : il lui paraissait évident que la disparition et la réapparition de la bobine représentait le départ et le retour de la mère. Comme les enfants vivent douloureusement cette séparation, ils la reproduisent symboliquement de façon répétitive. La joie de ces retours joués leur permet de supporter l’attente du retour réel. Ils aiment tous les jeux qui se répètent. Le jeu de cache-cache des yeux « coucou, beuh » recommencé indéfiniment est un autre exemple des situations par lesquelles les enfants vont aménager la séparation et vont se montrer capables d’agir intérieurement sur un monde extérieur qu’ils ont du mal à appréhender.

Le jeu serait donc similaire à un espace psychique dans lequel l’enfant peut faire le lien entre présence et absence, dedans et dehors, lui et les autres. Dans cet espace qui apprivoise le manque, il ne se pose pas la question du vrai ou du faux, et pénètre dans un univers singulier situé entre le réel et l’imaginaire où il peut déplacer, représenter, jouer ses émotions : c’est l’univers symbolique.

Pour Freud, la psyché de l’enfant va se construire sur ce prototype de la maîtrise de la présence-absence (de la mère, du corps).

Le jeu mène vers une unification et une intégration générale de la personnalité.

L’intériorisation psychique de la séparation signifie en même temps d’autres jeux : la capacité de se mettre à la place de l’autre, l’imitation, l’identification. A travers les jeux symboliques, la construction des relations sociales mais aussi le concept de temps vont pouvoir s’élaborer. Une grande partie de la vie de l’enfant est remplie par le jeu. Le jeu, c’est la preuve continue de la créativité, qui signifie la vie.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy