Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
La CARTE du PARADIS

 

Comment la science, la religion et les gens ordinaires prouvent que l’au-delà est une réalité.

Lorsque le Dr Eben Alexander a raconté l’histoire de son expérience de mort imminente et son voyage stupéfiant « de l’autre côté » dans La Preuve du Paradis, de nombreux lecteurs lui ont écrit pour lui dire combien son récit résonnait profondément en eux.

Grâce à ces témoignages que ni la science ni la religion n’ont jamais reconnus, le Dr Alexander a compris que le fait de partager son histoire aidait les gens à découvrir ou à redécouvrir que l’existence ne s’arrête pas à cette simple vie terrestre.

Dans ce nouvel ouvrage, le Dr Alexander nous montre combien sa vision de l’après-vie – et celle de milliers de personnes – correspond aussi à celle des leaders spirituels du monde, tout comme à celle des philosophes et des scientifiques.

En effet, les descriptions du voyage de l’âme et sa survivance au-delà de la mort présentent des similitudes troublantes quelles que soient les époques et les cultures.

C’est la conscience qui donne son existence à la réalité. Aux échelles infinitésimales, la matière se révèle immatérielle, comme l’a montré la physique quantique.

Le Dr Alexander puise aux sources des enseignements mystiques issus des grandes traditions spirituelles et philosophiques : platonisme, alchimie, hindouisme, bouddhisme, christianisme, soufisme…

« Quand je parle de paradisje ne fais pas référence aux cieuxmais au vaste domaine spirituel qui s’étend au-delà du domaine physique, et en comparaison duquel la dimension physique observable toute entière est comme un grain de sable sur une plage. » Eben Alexander

Le Dr Alexander plaide en faveur de l’existence d’un paradis en tant que « lieu » authentique et nous montre à quel point nous avons oublié – et commençons seulement à nous rappeler – qui nous sommes vraiment et quelle est notre véritable destinée.

Le DR EBEN ALEXANDER est neurochirurgien depuis vingt-cinq ans, dont quinze ans passés à la Faculté de médecine de l’université Harvard. Il est l’auteur de La Preuve du Paradis, un ouvrage best-seller dans lequel il atteste de l’existence de l’après-vie après avoir vécu une EMI à 52 ans et de l’ouvrage co-écrit avec Raymond Moody, L’évidence de l’après-vie.

 

Parution: 15 février 2015

 
Ces Français qui révolutionnent la médecine

 

Des témoignages des plus grands innovateurs : Christian Cabrol, René Frydman, Laurent Lantieri…

De René Frydman (naissance du premier « bébé éprouvette ») et Willy Rozenbaum (codécouvreur du virus HIV) à Laurent Lantieri (pionnier de la greffe du visage), voilà 16 grands médecins innovateurs de génie qui nous racontent pourquoi et comment ils ont été amenés à rendre possible ce qui ne l’était pas.

Il est clair que ces professionnels étaient, pour certains, des inventeurs géniaux, des précurseurs audacieux ou encore innovateurs acharnés et qu’ils demeuraient pourtant inconnus du grand public. Laurence et Jérôme Bourgine ont donc décidé de leur donner la parole.

Ces français qui révolutionnent la médecine nous fait partager les doutes, les obstacles et les nombreuses résistances au changement qu’il leur a fallu surmonter, comme les gains considérables opérés par la santé publique grâce à ces innovations.

Laurence Bourgine, spécialisée dans la communication des hôpitaux, fréquente au quotidien médecins, blocs opératoires et avancées médicales.

Jérôme Bourgine, son beau-frère, journaliste et écrivain, se passionne pour l’innovation et se fait l’écho, à travers ses articles, des initiatives de ceux qui changent le monde à la seule force de leur conviction.

Ces français qui révolutionnent la médecine, écrit par Laurence et Jérôme Bourgine

Date prévue de sortie : 19 mars 2015

 
La lune La face cachée de la terre

 

Un livre de Bernard Melguen et Catherine Sauvat

Lune, la face cachée de la Terre, publié aux Éditions de la Martinière, est le livre qui accompagne l’ensemble des manifestations prévues à l’occasion de l’éclipse solaire du 20 mars.

Écrit par Bernard Melguen (conférencier et chargé de cours d’astronomie à l’université de Nantes), Catherine Sauvat (journaliste et écrivain), cet ouvrage présente les multiples facettes de la Lune.

Astre essentiel à la vie sur Terre qui génère les marées, stabilise l’axe de la planète, et, par ses cycles répétés, permet la ronde des saisons, la Lune nourrit également notre imaginaire, notre soif de connaissance, notre désir d’ailleurs.

Elle attise nos fantasmes. Ne prête-t-on pas à la pleine lune une influence sur les naissances, la survenue des sorcières ou des loups-garous ?

Ce livre donne la parole à des spécialistes reconnus en astronomie, biologie, théologie, histoire des sciences, océanographie et astrophysique.

Il s’appuie sur les dernières avancées scientifiques, et nous entraîne aux quatre coins du monde à la découverte des mythes, des fêtes religieuses et des phénomènes naturels liés à la Lune.

 

 
Vivre en couple après l'inceste - L'inceste quand les victimes en parlent !
Ce livre traite des difficultés pour les victimes d’établir une relation de couple et une relation d’intimité à l’autre, des relations avec la famille de la victime, de la position difficile du conjoint, de la parole à libérer et surtout des ressources mises en place par les victimes pour construire une vie sentimentale équilibrée.

Points forts
 
• Premier livre sur le sujet en France entièrement rédigé à partir de l’expérience des victimes et de leurs conjoints grâce au recueil de leur expérience lors des groupes de parole AIVI. Cela concerne potentiellement quatre millions de personnes car il y a deux millions de victimes en France.
• Comment agir sur sa vie pour que l’inceste ne continue pas à interférer dans le couple, comment le conjoint peut lui aussi être actif et ne plus subir les conséquences de ce meurtre psychique et social qu’est l’inceste. Grâce à l’expérience des victimes, comment reprendre confiance en sa vie amoureuse, son intimité, soi-même.
• De nombreux témoignages.
• L’expertise et les conseils de l’association AIVI.

Auteur

AIVI est une association de victimes née en 2000 pour donner la parole aux victimes et présidée par Isabelle Aubry. Considérant que ces dernières sont expertes de l’inceste et de leurs conséquences, AIVI fait appel à elles pour défendre leurs droits et informer tous les publics sur ce fléau encore tabou.
 
Je vais le dire à ma mère !

 

Le harcèlement à l’école : un petit livre pour briser le silence

Le harcèlement à l’école, on en parle… un peu. Des campagnes existent, certains établissements scolaires se mobilisent. Pourtant le sujet reste tabou. Quand on l’évoque du bout des lèvres, on rapporte des violences extrêmes entre collégiens ou lycéens, on oublie les brimades en primaire, préférant considérer la cour de récréation comme le lieu où apprendre la vie… Mais les injures à répétition, les moqueries, l’exclusion, les coups, le racket, les humiliations n’ont rien d’éducatif.

Les enfants harcelés, mais également ceux qui sont témoins de ces violences, le vivent dans le silence et la souffrance. Pour les aider, il faut parler du harcèlement. C’est ce que propose ce petit roman. Lola, une petite fille de huit ans, assiste impuissante à la mise au ban de Quentin, un camarade de classe. Elle veut réagir, oui mais comment ? Le dire à la maîtresse ? Quentin refuse. Le défendre face aux grands de CM2 ? Il faudrait qu’elle soit plus costaude… Pour commencer, elle en parle à ses copines. Ensemble, elles vont trouver une solution pour briser l’engrenage infernal…

Un petit livre à la fois léger et profond qui permet aux petits comme aux grands de s’interroger sur le harcèlement et de réfléchir à la façon la plus adéquate de réagir. Dans la même collection, on retrouve Lola aux prises avec des questions sur la solitude, la différence, le vol, le racisme, la mort…

 
<< Début < Précédent 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivant > Fin >>

Page 25 sur 364

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Sévérité des parents et troubles anxieux

 

La sévérité extrême de l'éducation parentale causerait des troubles anxieux.
Une recherche (Canada - Québec) a cherché à identifier les marqueurs neurologiques liés à l'association "punitions – troubles anxieux".

Certaines pratiques parentales entraîneraient une augmentation du niveau d'anxiété chez les enfants ; notamment : agripper un enfant par le bras, crier contre lui et le punir à répétition.... De telles pratiques parentales ne sont pas sans risque et seraient associées à l'émergence de différents troubles anxieux chez les jeunes, dont la phobie sociale, l'anxiété de séparation et le trouble panique.

Françoise Maheu, chercheuse au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de Montréal conclut que les pratiques parentales coercitives sont l'une des causes liées à la manifestation de l'anxiété. Il ne s’agit pas de maltraitance ou d’abus physique mais des punitions trop courantes. « Cela ne permet pas d'inculquer une bonne discipline. Au contraire. Il y a des effets psychologiques sur les enfants.»

Depuis 2008, une analyse sur les liens entre le fonctionnement du circuit de la peur et les pratiques parentales coercitives ainsi que l'anxiété vécue par les enfants, est effectuée pour une durée de 12 ans sur groupes de jeunes définis en termes de pratiques parentales coercitives et d'anxiété, analysés en fonction de leurs trajectoires développementales.

Des évaluations sont réalisées, annuellement, depuis l'âge de 5 mois et jusqu'à 12 ans, chez quelque 2.500 jeunes issus d'une cohorte du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant. Ces enfants sont nés au Québec et les mères ont fourni des renseignements par entretiens prolongés sur les pratiques parentales et le degré d'anxiété des enfants et des autres membres de la famille.

L'étude montre que 5 à 7 % des femmes qui ont de nombreuses pratiques parentales coercitives alors que leur enfant est âgé de 5 mois les poursuivent au fil du temps, indique Madame Maheu. D'où l'importance d'intervenir le plus tôt possible afin d'avoir un effet à long terme sur le bien-être des jeunes.»

«Mon hypothèse est neurologique et le circuit de la peur jouerait un rôle. Ce circuit comprend deux structures distinctes : l'amygdale, située dans le lobe temporal médian, et le cortex cingulaire antérieur, localisé à l'avant du cerveau. Ces deux structures sont associées à la peur. Répartis en 4 groupes, 120 jeunes de la cohorte ont accepté des tests par IRM. En observant leur activité cérébrale, Françoise Maheu observe le circuit de la peur et leur niveau d'anxiété. «L'objectif est d’identifier les marqueurs neuronaux en cause chez ces jeunes, qui n'ont pas encore de troubles anxieux déclarés, dans l’objectif de mettre en place des traitements préventifs pour empêcher l'anxiété de se manifester et de persister à l'âge adulte».

"Mon hypothèse est qu'il y aura une différence chez les enfants du groupe témoin dont les parents ne souffrent pas de troubles anxieux. Si c'est le cas, la prédisposition neuronale à l'anxiété aurait donc une forte composante héréditaire(…)" Personne n'a, à ce jour étudié de façon poussée le fonctionnement du cerveau chez les jeunes asymptomatiques dont les parents souffrent d'un trouble anxieux.

 

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy